Fermeture
À partir du 1er novembre. Réouverture au printemps 2020

Les peintures

L’AFFAIRE DES PEINTURES DE LE CORBUSIER

 

Si Eileen Gray tenait à la blancheur des murs de la villa, Le Corbusier n’était a priori pas du même avis…

Bien après le départ d’Eileen Gray qui quitta la villa en 1932, Le Corbusier y séjourna pour quelques jours en 1937, 1938 et 1939.

En avril 1938, avec l’encouragement de Jean Badovici, il y réalisa deux peintures murales, revenant l’année suivante pour en ajouter cinq.

Il déclarait : « J’ai de plus une furieuse envie de salir des murs : dix compositions sont prêtes, de quoi tout barbouiller. » Selon ses biographes, Eileen Gray n’appréciait pas ces peintures.
En 1949, Badovici menaçait de les enlever. Endommagées pendant la guerre, plusieurs peintures ont été restaurées par Le Corbusier lui-même en 1949 et à nouveau en 1963. Trois peintures ont cependant disparu.

Les peintures conservées ont été restaurées.

MenuFermer le menu